Capital Culturel

Capital culturel est une recherche artistique à travers les transformations artistiques du levain. Le levain est créer en galerie pour être ensuite gérer par des curateurs. Le but est d’établir des parallèles entre l’utilisation de la bactérie dans la panification traditionnelle et le rôle qu’il peut avoir dans une démarche artistique en réseau. .

On peut créer un levain à partir de matières naturelles telles que la peau de pomme de terre, le raisin ou le pain. En en prélevant une petite quantité et en y ajoutant de la faine ces levains peuvent s’auto produire. Le levain utilisé dans Capital Culturel est à base de levure naturelle provenant de la bactérie lacto-bactillo qui en général est présent dans notre environnement proche. Traditionnellement, un bon levain est très important pour la vie de tous les jours. Il peut être transporté, partagé et peut durer des générations. Capital Culturel est une démarche artistique évolutive qui s’enrichit des bactéries dans chacun des lieux où il est abrité.

Dans une cuisine ou une galerie, il faut six jours au levain pour qu’il soit mur, préparé et utilisé pour faire du pain. Après ces six jours il convient d’organiser une manifestation collective où l’on prélève une partie du levain que l’on partage entre les invités. Ils peuvent alors choisir de l’utiliser dans sa totalité pour en faire du pain, de le faire prospérer ou de le laisser mourir complètement. Une partie du levain est conservée par les curateurs qui sont libres d’en disposer et le reste est transmis au curateur suivant

Cette démarche met l’accent sur le rôle du curateur entant qu’éleveur. Dans leur texte de 2006 ‘De la Misanthropie’ Alex Galloway et Eugene Thacker notent que le curateur n’a pas seulement pour mission de sélectionner, d’exposer et d’abriter l’artefact mais il doit le faire avec soin, le présentant avec une attention toute particulière dans une exposition ou un catalogue. Les deux termes ‘cural’ et ‘curateur’ viennent du Latin curare (s’occuper de) mot de la même famille que cura (cure). En effet, l’élevage du levain est un processus transformationnel fragile qui demande une attention régulière sous peine de voir ce levain mourir. Les curateurs sont donc en charge de cette oeuvre et doivent le maintenir en vie et s’assurer qu’il est transmis vivant à l’hôte suivant.

voir www.gloriousninth.net pour plus d’information et pour suivre le chemin du levain.

(translated from the English by Ben Hyde, 2009)

 
glorious ninth (2009)